Comment cuire…

 

Comment accompagner…

Saucisson vaudois IGP

 

Saucisson vaudois IGP

L’amateur de charcuterie vaudoise sait généralement comment s’y prendre. Qu’il démarre la cuisson à l’eau froide ou à l’eau chaude, qu’il pique le saucisson ou la saucisse, qu’il y plante une allumette ou un cure-dents, qu’il ne jure que par la cuisson sous la cendre, l’essentiel est qu’il ne change rien à ses habitudes si le résultat lui convient.
Le professionnel vous conseille toutefois de cuire la charcuterie vaudoise comme il cuit ses jambons, à savoir dans de l’eau à température constante, lentement, sans perforer les boyaux.

Saucisson vaudois moyen: 45 - 50 minutes 75°C
Saucisse aux choux 35 - 40 minutes 75°C

NOTE: à 75°C, l'eau de cuisson bien chaude mais surtout pas encore frémissante Le mieux est de vérifier la température au moyen d'un thermomètre

Trois conseils

  • Laissez reposer le saucisson, la saucisse aux choux sur la
    planche à découper quelques minutes avant de les trancher.
  • Avant de découper la première tranche, piquez le boyau
    avec la pointe du couteau du côté de la planche, histoire
    de détendre la pression.
  • Le saucisson ou le boutefas destinés à être mangés froids
    seront mis à refroidir de préférence dans leur eau de cuisson.

La marque de conformité résiste à la cuisson...
... conservez cette preuve d’authenticité jusque dans les plats!

 

Vous trouverez dans les pages suivantes quelques recettes originales et faciles à réaliser. Néanmoins, s’ils sont cuits comme décrit ci-contre, les produits de la charcuterie vaudois s’accommodent parfaitement, et en toute simplicité :

  • d’une salade verte ou mêlée,
  • d’une salade de pommes de terre,
  • d’une salade de tomates,
  • d’une salade de carottes ou de carottes rouges,
  • d’une salade de choux blancs ou rouges,
  • d’une salade de haricots verts,
  • d’un taboulé,
  • d’une potée de légumes,
  • d’un gratin de pommes de terre,
  • de poireaux en «papet» ou au gratin,
  • de haricots verts, petits pois ou autre légume de saison,
  • de lentilles, de haricots secs, de pois chiches,
  • de pâtes, de riz, de polenta.

Avec une tranche de pain de campagne, un verre de vin vaudois, blanc ou rouge selon les goûts (et un verre de jus de pomme ou de thé froid pour les juniors), le festin est assuré et la bonne humeur garantie !